10/12/2011

Compilation de fails de la part des constructeurs/éditeurs.

Les contructeurs/éditeurs de jeux vidéo vont parfois très loin pour promouvoir leurs consoles/jeux. Mais en allant trop loin, on prend parfois des risques qui ne pardonnent pas. Neogaf (encore, je sais.) a ainsi créé un topic pour répertorier les plus gros fails venant de l'industrie vidéoludique, dont voici mes 3 préférés :

1] Il y a un peu plus de 10 ans, SEGA était encore présent sur le marché des consoles de jeux vidéo avec la merveilleuse Dreamcast. Lors de la sortie américaine de la Playstation 2, en octobre 2000, SEGA a décidé de jouer la carte de la provocation face aux difficultés rencontrées par Sony pour fournir le nombre de consoles PS2 suffisant pour le lancement :

dreamcast-condolences-small-38204.jpg

 "Toutes nos condolénaces à Sony face à leurs difficultés d'expédition."

Sony n'avait effectivement pu fournir que 500 000 consoles au lancement américain de la Playstation 2 au lieu du million prévu à la base. 

Le jour de la sortie de la console, SEGA a fait circuler un camion de pub sur lequel se trouvait l'affiche ci-dessus devant les locaux de la division "jeux vidéo" de Sony situé en Californie, avant d'envoyer des cartes postales représentant cette même affiche à tous les journalistes de jeux vidéo.
Une provocation que l'on jugera assez triste aujourd'hui, quand on sait que 3 mois plus tard, SEGA annonçait la fin de la production de la Dreamcast dans les semaines à venir, qui n'a pas malheureusement pas résisté face au monolithe noir de Sony...  

---------------------------------------------------------- 

2] La personne qui gère le Twitter de Kevin Butler, ce personnage qui apparaît dans les pubs Sony pour promouvoir la Playstation 3 aux Etats-Unis, a réalisé l'un des plus gros fails de l'histoire du jeu vidéo en retweetant sans le savoir la Master Key servant à hacker la Playstation 3 via dongle USB

kevin-butler-ps3-code-rmeng.jpg
"Laisse-moi deviner... tu as coulé mon porte-avions ?"

 
En voyant ces lettres et ces chiffres, il a cru bon de faire une blague sur la bataille navale, alors qu'il a en fait indirectement retweeté la Master Key à 66 000 followers.

---------------------------------------------------------- 

3] Enfin, la palme de la campagne de pub la plus glauque du monde revient à la filiale anglaise d'Acclaim (qui n'existe plus depuis 2004) qui en 2002 a proposé de poser des pancartes publicitaires sur des tombes dans un cimetière pour promouvoir le jeu Shadowman 2, en donnant en contrepartie de l'argent aux familles des tombes concernées. 



gravestone256.jpgEvidemment, cela a créé un scandale énorme, face auquel Acclaim a répondu que cela pourrait "aider financièrement les familles les plus pauvres", défendant ainsi sa campagne marketing jusqu'au bout sans remettre en cause un seul instant l'éthique d'une telle pratique.

Vous pouvez en savoir plus sur les enjeux de cette histoire assez folle en allant sur cet article datant de 2002.

A noter qu'ils avaient déjà fait parler d'eux la même année avec une campagne de promotion insolite autour du jeu Turok Evolution... 

Commentaires

"qui n'a pas malheureusement pas résisté face au monolithe noir"

...si seulement...

Écrit par : M@xtimot | 11/12/2011

Carrement glauque la pub d'Acclaim ! Je ne la connaissais pas celle-là O_o"

Écrit par : Mookie | 14/12/2011

Ah ouais la pub sur la tombe carrément! C'est surement un des rares endroits où on n'en a pas... Mais bon c'est pas là que se trouve le public principal des jeux vidéo

Écrit par : Alphajet | 14/12/2011

Les commentaires sont fermés.