04/12/2011

Quand Ezio Auditore s'inscrit sur un site de rencontres.

Un petit malin a eu une idée assez lumineuse : s'inscrire sur un site de rencontres américain en se faisant passer pour Ezio Auditore, l'un des personnages principaux des jeux de la série Assassin's Creed. Pour cela il a créé un faux profil en essayant, dans la mesure du possible, de le compléter avec les vraies informations concernant le personnage :

eziodatingsite.png

Comme vous pouvez le voir, il a essayé de trouver la photo la plus réaliste possible pour pas que la supercherie soit décelée trop rapidement. Dans ses passions, on retrouve logiquement le "parkour" et les "armes anciennes" :

eziodatinginfo.png
Il explique rapidement son histoire, qu'il a perdu ses frères et son père, l'obligeant ainsi a quitté la ville de Florence. On aurait pu se dire qu'aucune femme ne serait intéressée par un tel profil, et pourtant la personne en question a reçu beaucoup de messages, parfois assez drôles, parfois tristes, le tout étant évidemment à prendre au second degré :
 

messageezio.png

Ici, une femme lui présente ses condoléances avant de lui faire part de sa propre (triste) histoire...


eziodating2.png

Ici, une femme lui dit qu'elle aime sa passion concernant les armes anciennes, qu'elle a vécu en italie et que si lui est un séducteur de femmes, elle est une séductrice d'hommes ! C'est dans la poche, Ezio !  


eziodating3.png

Ici, une femme trouve que son profil et sa photo semblent tout droit sortis d'un film, justifiant le tout en avouant qu'elle doit sûrement regarder trop de films !  

 

Certains diront que c'est méchant de faire ça... C'est vrai, mais c'est justement pour ça qu'on aime. Vous pouvez voir une compilation des meilleurs messages reçus en allant ici. J'annonce, il y a du lourd.

Commentaires

Excellent :)
La compile en lien en bas de l'article est également énorme.
Merci pour ce partage !

Écrit par : so flirt | 05/12/2011

Hahaha ! Le mec qui a fait ça a assuré :D

Écrit par : Mookie | 14/12/2011

Les commentaires sont fermés.